Histoires d’hommes

 

Affiche_Histoires_hommes_v05CRÉATION 2015: HISTOIRES D’HOMMES

PRÉSENTATION

Xavier Durringer
Xavier Durringer crée la compagnie théâtrale nommée la Lézarde. Cette initiative lui permet d’écrire et de mettre en scène de nombreuses pièces. Il constitue une troupe avec des comédiens comme Eric Savin, Gérald Laroche, Edouard Montoute ou Jean Miez. Parmi ses oeuvres les plus connues figurent Une rose sous la peau (1988), La Quille (1999), Histoires d’Hommes (2005) et Les Déplacés (2005). Les dialogues qu’il écrit frappent par leur langage cru. Les récits qu’il crée représentent le plus souvent des histoires d’amour torturées et explorent des parcours humains toujours sinueux. Durringer est régulièrement invité au Festival d’Avignon pour y faire jouer ses pièces. Nombre de ses textes, parus en France aux Editions Théâtrales, sont traduits dans de nombreuses langues étrangères.

Il réalise au cinéma La Nage indienne, La Conquête, qui revisite les dessous de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy entre 2003 et 2007. La Conquête est projeté en sélection officielle à Cannes en 2011.

Synopsis
Ces « Histoires de femmes » racontées par un homme, l’auteur, metteur en scène et comédien Xavier Durringer, sont les pensées intimes de femmes de notre temps, émancipées, révoltées, brutalisées, dominantes ou dominées, heureuses ou frustrées racontant leurs histoires, désirs, fantasmes, peurs, bonheurs. Histoires de femmes en face à face avec un homme, des hommes, l’absence d’hommes. Des relations plus ou moins bien assumées, une sexualité complexe qui s’exprime dans un parler souvent cru, parfois lyrique, poétique, tendre ou violent. Des dizaines de facettes de cet éternel féminin confronté à l’éternel masculin dans l’univers confiné d’un atelier de couture.
Le style si particulier de Xavier Durringer: paroles tendues, cris du corps, poésie de l’instant, révolte de l’âme, touche à notre intime, qu’on soit homme ou femme, tant il est juste et sensible.

DÉMARCHE ARTISTIQUE

La Compagnie Sur Les Rives explore à nouveau ces espaces ténus, sur la corde raide, que sont les relations humaines, particulièrement ici entre l’homme et la femme, ces fleuves d’incompréhension dont les rives se rapprochent, tendent à se toucher pour des moments intenses de partage, d’amour ou au contraire de conflit.

GALERIE PHOTOS

© 2015 Nicolas Quendez www.nicolas-quendez.com